Las aventuras de Guillermo y Antonio, conquistando Buenos Aires por seis meses.


Vidéo

Oct 19, 2011
@ 11:00 am
Permalien

25 notes

Comida argentina.

L’Argentine n’a pas que suivi l’influence italienne, mais a également développé sa propre gastronomie, dont voici quelques morceaux choisis :

  • El asado

On dit que tout Argentin digne de ce nom doit savoir monter à cheval tel un gaucho, danser le tango et préparer un asado. De toute façon, ce n’est pas compliqué, les Argentins sont tombés dans la viande de boeuf dès leur plus jeune âge, un peu à la Obélix.

Toute maison qui se respecte a sa parrilla, cette sorte de barbecue où cuit la viande de boeuf lentement, a plusieurs dizaines de centimètres au dessus des braises. L’asado (grillade) est un mélange de différentes sortes de viandes : bœuf, saucisses, tripes… dont raffolent les Argentins le dimanche.

Et il faut dire qu’elle est bonne cette viande ! On ne sait pas si c’est l’herbe de la Pampa qui la rend le bœuf si savoureux et tendre, mais quoiqu’il en soit, on aura désormais du mal à se passer des bife de lomo et bife de chorizo… surtout arrosés d’un bon Malbec !

Pour varier les plaisirs, le cordero patagónico (agneau de Patagonie) est aussi délicieux…

  • El mate

Le “thé des Jésuites” est un peu la boisson nationale argentine, même si il est également très consommé en Uruguay, au Paraguay et au sud du Brésil.

La yerba mate a été découverte par les Jésuites dans le nord argentin (provinces de Misiones et Corrientes). Sa préparation est un véritable rituel (température de l’eau, ordre des étapes), et, chose surprenante pour le novice, on ne le boit que dans le récipient adéquat (le mate) avec une paille (la bombilla) que l’on se passe à tour de rôle… Le maté a un rôle social !

Et dès que le soleil pointe son nez, on ne peut pas sortir sans voir des groupes de gens de promenant avec le thermos-mate-yerba sous le bras pour tomar el mate dans un parc…

Évidemment, la nuit venue, le maté laisse place à d’autres boissons locales : la célèbre bière Quilmes, ou l’étrange mélange très populaire Fernet Branca-Coca Cola…

  • El dulce de leche

Ou “bonbon de lait”. On aime ou on déteste, mais quand on aime, c’est addictif ! Sorte de pâte caramélisée faite à partir de lait concentré cuit, le dulce de leche est le Nutella national, et on trouve ici bonbons, tartes, gâteaux, glaces, yaourts… au dulce de leche (on citera notamment les fameux alfajores).

Il accompagne d’ailleurs délicieusement un des desserts nationaux : le flan casero (flan maison).

  • Las empanadas

Ces petits chaussons fourrés sont tout simplement divins ! Typiquement argentins, leur préparation paraît simple, mais Guillaume s’y est frotté et ça s’est avéré un peu plus complexe qu’il n’y paraît… Ils sont remplis de viande douce ou piquante, de jamón y queso, de calabaza (potiron)… Bref une variété infinie selon les régions, les magasins et les goûts de chacun.

On trouve aussi des variantes dans le Noroeste argentino : empanadas de humita (au maïs) et tamales (cuits dans le feuille de l’épi de maïs)…

  • Guiso de lentejas, locro…

Ces plats typiques (ragoût de lentilles, ou de viande au maïs) sont excellents aussi, surtout s’ils sont bien préparés ! Et certains de nos amis ce sont révélés être de véritable chefs en la matière !

  1. sinfoniadelaluna a reblogué ce billet depuis portenos
  2. ourwatermelonsmiles a reblogué ce billet depuis portenos et a ajouté :
    This is beautiful .
  3. lovefreesoul a reblogué ce billet depuis portenos et a ajouté :
    a post about Argentinean food…in french?! my cultural mash right here!
  4. breenchuu a reblogué ce billet depuis obsessionario
  5. obsessionario a reblogué ce billet depuis portenos
  6. portenos a publié ce billet